30/01/2014

Campagne électorale 2014

Les informations archivées dans les pages de ce blog, depuis 2006, n'engagent que mon opinion personnelle sur de nombreux sujets divers et variés.  Je laisse ce blog perso en ligne, mais je ne vais pas l'utiliser dans la campagne électorale qui s'annonce.

Toute personne qui souhaite suivre notre blog de campagne pour les municipales de mars 2014 devrait se diriger vers le site: www.luz2014.com

Merci à tous pour votre support.

11/11/2013

A chaud... Cérémonie du 11 novembre.

La superbe cérémonie du 11 novembre à Luz Saint-Sauveur s'est malheureusement terminée par un coup de colère inattendu à propos du futur déménagement du monument aux morts. Je dis malheureusement car le « timing » de l'intervention de Françoise Nogué n'était pas des plus judicieux. Ça a un peu gâché une cérémonie par ailleurs très réussie.

Je précise que je n'étais pas au courant du projet de discours de Françoise Nogué. Nous entretenons de très bonnes relations de voisinage et si elle m'en avait parlé je l'aurais dissuadé d'intervenir à ce moment là. Tout au moins j'aurais essayé de la dissuader, mais je n'ai pas eu l'occasion de le faire car cette intervention publique m'a complètement pris par surprise.

monument morts.jpgSur la forme je dois ajouter que même si je considère le moment mal choisi, je trouve que Mlle Nogué a été particulièrement courageuse de prendre la parole aujourd'hui. Son émotion était évidente pour tous. Elle illustre bien l'attachement des habitants du quartier à ce monument. Mais pour Françoise Nogué, en cette fin d'année 2013, il y avait quelque chose d'encore plus personnel et d'encore plus douloureux. Son grand père est le 3ème des Luzéens, morts pour la France, dont le nom figure sur ce monument.

Sur le fond je dois dire que je suis entièrement d'accord avec les propos de Françoise Nogué. Elle a exprimé sa déception face au manque de consultation sur ce projet (les riverains n'ont jamais été sollicités) et sa colère face à un possible bouleversement de l'espace devant l'église sans que les Luzéens ne soient associés à la décision.

 

Laurent Grandsimon

 

PS: Ce billet est publié sur mon blog personnel et pas sur le blog de campagne car c'est écrit à chaud, vite fait, et puis la liste que je conduit est composée de personnes qui ont des avis très divergents en ce qui concerne l'aménagement de la place. Autant personnellement je préfèrerais que le monument reste à son emplacement actuel, autant d'autres membres de l'équipe sont farouchement en faveur d'un déplacement de l'édifice. Ce qui montre bien qu'il est essentiel d'avoir une vraie consultation, avec tous les habitants de Luz (pourquoi pas un mini referendum) avant de toucher au cœur du village.

28/08/2013

Visite du ministre en Pays Toy

Réaction de Michel Pélieu, Président du Conseil Général, au micro de Lourdes Info, ci dessous:



Audio



22/06/2013

Aujourd'hui, reconstruisons la vallée

Pas d'images ici. Il y a eu des images terribles sur toutes les chaines de télévisions, dans tous les journaux papier. Elles sont encore plus nombreuses sur internet. Des milliers d'images difficilement supportables qui pourtant ne traduisent qu'une petite partie de ce que les valléens ont vécu.

luz,crue,juin 2013L'émotion se lit sur tous les visages et la solidarité est présente à tous les détours du Bastan, de l'Yse et du Gave de Pau. Le Président de la République est venu à Luz, et cette longue visite a été apprécié de tous. Restons tous humbles et solidaires.

Le double challenge qui nous attend maintenant c'est de sauver l'économie locale, en établissant un ordre de priorité de reconstruction et en se tournant résolument vers la saison d'été, mais sans oublier tous les professionnels et les particuliers qui vont avoir besoin d'aide pendant des semaines ou des mois à venir.

luz,crue,juin 2013L'office de tourisme local commence déjà a communiquer sur les nombreux sites restés intacts dans de notre vallée. Le beau Pays Toy est en train de se mobiliser pour que les vacanciers soient reçus dans de bonnes conditions. Venir en vacances dans notre belle vallée c'est faire acte de solidarité tout en partageant un moment avec des gens extraordinaires, dans un cadre unique.

Le Pays Toy se relève toujours.. avec l'aide de tous il se relèvera encore plus vite. Merci pour tous vos messages de soutien de ces dernier jours. Je n'ai pas eu le temps de répondre à tout le monde mais le cœur y est.. MERCI

10:22 Publié dans Luz, Montagne | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : luz, crue, juin 2013 |  Facebook | |  Imprimer |

02/06/2013

Réhabiliter la politique avec l’aide de citoyens responsables

Toujours sur le thème de la réapropriation de la politique par le citoyen. Je mets en ligne un extrait du courrier des lecteurs du journal Le Monde ce WE.  Un certian Monsieur René Robert de Haute Loire a envoyé une lettre au journal Le Monde. Je la trouve très bien, en voici un extrait :

responsables, citoyens« Le débat (politique) ne doit pas dissimuler ni les carences de la représentation sociologique du pays au Parlement ni les risques que représentent la professionalisation de politique. Celle-ci déresponsabilise encore davantage les citoyens toujours en quête d’un mythique homme providentiel. Ils sont ainsi réduits à la dépendance, surtout quand les élus s’appliquent à prolonger leur carrière en multipliant donc les risques de dérive. La politique est une affaire trop sérieuse pour que les citoyens tardent à se la réapproprier ».

Sur ce sujet, je suis beaucoup plus optimiste que je ne l’étais il y a six ans. La conjoncutre économique engendre une nouvelle responsabilisation des citoyens. En parlant aux habitants de Luz, je me rends compte qu’ils sont de plus en plus nombreux à vouloir prendre part au débat politique, surtout quand «les élus s’appliquent à prolonger leur carrière»  ;-)

31/05/2013

Sur la politique

En 1974 Pierre Mendes France disait:

mendes france.jpg"Si la politique c'est des sièges, des mandats, des galons alors je ne fais pas de politique, ça n'a jamais été ma ligne de conduite.. Par contre si la politique c'est de se demander ce que l'on croit être bien pour l'intérêt général, d'en parler et de présenter et se battre pour ses idées.. alors il faut faire de la politique.. tout le monde, chaque citoyen, doit faire de la politique"

28/05/2013

Marc Ledogar est fantastique..

Marc Ledogar est un artiste extraordinaire. J'en ai parlé ici, et . Aujourd'hui dans une conjoncture difficile et avec des circonstances de vie pas ordinaires, Marc travaille avec la croix Rouge pour le bien des autres.. C'est une action remarquable.

Félicitations et merci Marc..

24/05/2013

L'exercice de la démocratie n'est jamais mesquin!

Luz, Cour des comptes, thermesLa Cour des Comptes a livré un document auquel il n’est pas vraiment nécessaire d’ajouter de commentaires. Le rapport parle de lui-même et tous les Luzéens, intéressés par la vie de la citée, devraient le lire. Le document ne se place pas sur le terrain politique et pourtant, il appelle, lui aussi, à une remise en question de la gestion de la commune.

 En tant que candidat à la Mairie de Luz, je vais proposer, en temps et heure, des alternatives à la gestion actuelle. Des alternatives raisonnables, responsables et novatrices. Car la méthode de gestion de la municipalité sortante est arrivée à la fin d’un cycle.

 

Par ailleurs, j'ai relevé deux points dans la réponse de Monsieur le Maire.

Luz, Cour des comptes, thermesTout d'abord la litanie habituelle à propos de la "fiscalité qui n'a pas augmenté depuis 1994". Les Luzéens qui lisent leur feuille d'impôts savent trés bien que leur fiscalité a largement augmenté ces 20 dernières années. Et je pense qu'ils apprécient moyennement d'entendre, sans cesse, la municipalité se glorifier de ne pas avoir bougé les taux communaux de l'impôts. Taux, qui de toutes façons étaient déjà pratiquement au maximum légal en 1994.

Luz, Cour des comptes, thermesJ'ai ensuite noté que Monsieur le Maire n'appréciait pas les questions concernant la situation de la directrice des thermes. J'ai personnellement choisi de ne pas m'exprimer sur ce sujet mais je souhaite rappeler à monsieur le maire que dans la gestion des fonds publics le questionnement est toujours légitime. Et, l’exercice de la démocratie n’est jamais mesquin.

08/05/2013

The wind of change

Comme un arbre sur la coline qui sentirait frémir dans ses branches le vent du changement.. Le fameux wind of change de Scorpion!  Ce vent déterminé, ce vent fort, qui vient de la vallée et qui monte vers les sommets.. The wind of change.

Chanson, d'un groupe Allemand, pour célébrer la "Glasnost" et la fin du totalitarisme soviétique. :)

 

I follow the Bastan

Down to the Skate Park

Listening to the wind of change.

 

An August summer night

Luzéens passing by

Listening to the wind of change.

 

The world is closing in

Did you ever think

That we could be so close

Like Brothers.

 

The future is in the air

I can feel it everywhere

Blowing with the wind of change.

 

Take me to the magic of the moment

On a glory night

Where the children of tomorrow

Dream away

In a wind of change.

 

Take me to the magic of the moment

On a glory night

Where the children of tomorrow

Share their dreams

With you and me.

28/04/2013

Révision des listes électorales...

Comme promis il y a 15 jours, avec un peu de retard, voici le billet complet..


autre.jpgDe nombreux Luzéens nous ont félicité d'avoir initié cette révision des listes électorales. Ils considèrent notre démarche comme juste, légitime et courageuse. Cependant, on entend encore trop souvent dire, à propos de cette révision des listes électorales « tu as vu ce qu'ils ont fait à untel?.. » ou bien « tu as vu ils ont viré une telle?.. ».

Alors je souhaite consigner une fois pour toute la façon dont c'est déroulé notre actions au cours de ces derniers mois. Je vous propose donc ce long billet d'information que vous pourrez venir consulter quand bon vous semble. La révision des listes électorales s'est passée exactement comme ça:

 

1/ La procédure devant La Commission de Révision des Listes

 Tout a commencé le vendredi 26 octobre 2012, à 10h30 dans les bureaux d'un responsable des sujets électoraux à la préfecture. Nous y avons appris que la procédure était de saisir la commission de révision des listes électorales, que cette commission était formée d'un représentant de la Mairie, d'un représentant de la Sous-Préfecture et d'un représentant du Tribunal d'Instance, ces deux derniers représentants étant habituellement choisis dans la commune parmi les personnalités les plus neutres et impartiales vis à vis du conseil municipal en place.

Pendant le mois de novembre un groupe de travail, autour de Serge Balet et moi même, a évalué, sans parti pris, le nombre de personnes qui étaient indûment inscrites sur la liste électorale à Luz Saint Sauveur. Notre méthodologie a consisté à reprendre la liste de plus de 900 noms d'électeurs inscrits. Un par un, sur la base de nos connaissances nous nous demandions si la personne vivait ou résidait à Luz. Si la réponse était OUI, nous passions au nom suivant. Si la réponse était NON, nous nous demandions si la personne était propriétaire sur la commune. Si la réponse était OUI, nous passions à la personne suivante. Si la réponse était NON, n'ayant pas accès à l'époque à la liste des contributions locales, nous inscrivions le nom de cette personne sur la liste des électeurs à vérifier. Toutefois, pour les électeurs de moins de 23 ans, nous considérions d'office qu'ils étaient étudiants et que le domicile de leurs parents était légitime. Je pensais trouver une petite dizaine de cas particuliers, mais après avoir enlevé les personnes qui sont propriétaires de longue date, nous avons établi une liste de 87 électeurs, qui à notre connaissance ne résidaient pas à Luz et pour lesquels nous allions demander à la Commission de Révision des Listes Électorales de faire son travail. Ce nombre était si important (il représente 10% des votes exprimés en 2008) qu'il nous était impossible de ne pas prendre les mesures nécessaires au rétablissement d'une certaine équité démocratique.

Une fois notre travail d'analyse terminé, le mardi 27 novembre 2012, j'ai pris contact avec la Sous-préfecture pour connaître le nom de leur délégué à la Commission de Révision des Listes électorales pour la commune de Luz. Mon interlocuteur m'informait alors que la déléguée Sous-préfecture est Madame Josette Alauzy et la déléguée Tribunal d'Instance est Madame Pierrette Rivière. Il fut fort surpris d'apprendre que les deux déléguées étaient d'anciens membres du Conseil Municipal de la majorité actuelle et m'informa que ces personnes avaient été choisies sur les recommandations de la Mairie de Luz.

Au tout début décembre, nous avons pris contact avec les deux déléguées et nous avons saisi la Commission de Révision des Listes par lettres simples aux déléguées (datée du 6 décembre 2012) et lettre recommandée au Maire de Luz, Président de la Commission de Révision des Listes (datée du 9 décembre 2012). Nous avions joint à ce courrier une liste de personnes pour laquelle, nous informions la commission qu' «  Il était possible que certains de ces électeurs remplissent les conditions d’inscriptions » et nous demandions « un avis formel et argumenté sur chacun de ces noms et de nous informer de la légalité de leur présence sur la liste électorale ».

A ce jour, (avril 2013) nous n'avons toujours pas reçu de réponse à ces courriers.

 

2/ Le recours devant le Tribunal d'Instance de Tarbes

 Le code électoral indique que la commission de révision des listes se réunit du 1er septembre au 31 décembre de chaque année et que les résultats des travaux de révisions doivent être publiés en Mairie le 10 janvier. Le 10 janvier 2013 une liste a été publiée par la mairie de Luz, les personnes décédées dans l'année 2012 y étaient dûment radiées, mais nous avons constaté qu'il n'était tenu compte d'aucunes de nos demandes concernant la liste mise à la disposition de la commission.

arbre-ecologie-01.jpgNous avons aussi de nouveau pris contact avec les services de la Préfecture qui nous ont informé que nous n'avions que 10 jours pour déposer un recours devant le tribunal d'instance avant la date butoir du 20 janvier. Nous aurions préféré que les choses se passent autrement mais ce recours était la dernière et seule chance de faire aboutir notre demande de révision des listes électorales avant 2014.

Notre dépôt de recours, daté du 18 janvier 2013, a été validé par le Tribunal d'Instance et une date d'audience établie pour le 30 janvier. Nous ne souhaitions pas en arriver là, mais les 87 personnes inscrites sur la liste pour laquelle nous demandions un éclaircissement ont été convoquées à l'audience.

Entre temps, dans un document daté du 21 janvier (après la date butoir pour le recours) et publié dans la presse le 26 janvier 2013, le Maire de Luz annonce qu' « après une première analyse, il est apparu que certaines personnes de cette liste peuvent toujours voter à Luz » etque pour d'autres, des compléments d'investigation sont nécessaires et qu'enfin, une analyse intégrale de la liste électorale de Luz, nom par nom, s'imposait. La Mairie, sachant que le dossier allait passer en jugement au Tribunal d'Instance, n'a pas jugé opportun de nous informer de la situation des personnes légitimement inscrites sur la liste électorale. Ce qui aurait pourtant pu éviter de nombreux désagréments aux personnes concernées.

Le Tribunal nous ayant demandé de faire la preuve de non résidence et de non participation à l'impôt local, nous avons redoublé d'efforts pour obtenir les documents fiscaux qui nous avaient été refusés au mois de novembre et décembre. Après consultation avec différentes instances, et sur simple demande de notre part, les services comptables de la mairie nous ont communiqué les données concernant les impôts fonciers de la commune de Luz. A 48 heures de l'audience nous avons recoupé les listes d'électeurs avec celles des contribuables et nous avons constaté que 17 personnes de notre liste contribuaient à une taxe locale depuis plus de 5 ans. Ceci nous a permis de nous désister en leur faveur, devant le juge, au cours de l'audience du 30 janvier.

Le jugement du Tribunal d'Instance a été rendu le 7 février 2013: En résumé, sur la liste de 70 personnes présentées devant le juge, 50 personnes ont été radiées des listes électorales de la commune de Luz. Pour les 20 personnes non radiées par le juge, une quinzaine a été maintenue au bénéfice du doute car les courriers, envoyés à une adresse à Luz, ne sont pas revenus et le tribunal a considéré que la personne réside peut être à cette adresse.

Nous n'avons pas vocation à commenter une décision de justice. Dans ce cas particulier nous nous permettons de constater que le Tribunal a jugé la situation de chaque cas avec les éléments à sa disposition et dans le cadre des lois en vigueur. Nous prenons donc acte de ce jugement du 7 février.

Nous espérons que les personnes indûment inscrites qui ont été maintenues sur la liste par le juge, au bénéfice du doute, vont s'inscrire dans leur commune de résidence avant 2014. Si ce n'est pas le cas nous espérons que la commission de révision des liste électorales se saisira de ces cas particuliers avant la fin de l'année, comme l'a promis le maire de Luz dans son communiqué de presse du 26 janvier 2013. Dans le cas contraire, nous nous emploierons à amener la preuve de non résidence demandée par la justice et nous réservons le droit de déposer un nouveau recours devant le Tribunal.

 

3/ La Cassation

 Par un improbable concours de circonstances, deux électrices résidant à Luz avaient été inscrites par erreur sur notre liste de clarification. Ces deux dames ont été radiées par le juge. Nous nous sommes bien entendu excusés auprès de ces deux électrices, en personne et par l'intermédiaire d'un courrier plus formel. Si nous avions été informés de leur identité et résidence nous aurions été ravis de reconnaitre notre erreur encore plus tôt et de nous désister en leur faveur. La confusion est venue du fait que leur nom de jeune fille, mentionné sur la liste électorale, n'était connu d'aucun d'entre nous, et que, de surcroit, ces deux personnes ne figuraient pas sur la liste des personnes assujetties à une taxe locale. Comme les courriers du tribunal, adressés en leur nom de jeune fille, ne sont jamais arrivés, ces deux électrices n'ont pas été en mesure de venir à l'audience.

Suite au jugement du 7 février 2013, ces deux dames ne sont plus inscrites sur les listes électorales de la commune de Luz. Cependant, aucun obstacle ne les empêche de se réinscrire sur les listes électorales de la commune de Luz avant le prochain scrutin. Il va de soi que nous serons heureux de les compter à nouveau parmi les électeurs de notre commune dès que possible. Une simple demande d’inscription (avec pièces justificatives) auprès de la Mairie, devrait permettre à la commission de révision des listes électorales de les réinscrire avant 2014.

Toutefois, après avoir consulté les services municipaux, plutôt que de se réinscrire sur les listes électorales de notre commune, ces deux personnes ont décidé de déposer un pourvoi en cassation à Paris, pour casser le jugement du 7 février 2013. Une d'entre elles réclamait aussi l'application de l'article 680 du code civil (Recours abusif et dilatoire) contre M. Balet et moi même. Nous risquions 3000€ d'amende et une condamnation au civil. Compte tenu des circonstances, nous ne pouvons que renouveler nos excuses auprès de ces deux dames, elles n'auraient jamais du figurer sur notre liste.

Une troisième personne ne résidant pas à Luz, s'est elle aussi pourvue en cassation en justifiant de l'héritage d'une propriété en indivision sur la commune de Luz.

Nous avons reçu cette semaine une copie du document officiel du Rapporteur de la Cour de Cassation. Le rapporteur préconise la Non-Admission des trois Pourvois en Cassation pour Irrecevabilité ou Absence de Moyens Sérieux. La décision définitive de non admission, si elle est confirmée, prendra un certain temps. La procédure en chambre civile de la cour de cassation veut que les dossiers faisant l'objet d'une proposition de Non-Admission soient enrôlés par la chambre à des audiences spéciales.. Ils sont ensuite transmis au parquet général pour avis sur la proposition de Non-Admission.

Nous allons attendre l'avis du parquet général mais je tenais à vous informer des derniers développements concernant cette révision des listes électorales de Luz. Il me semble en effet urgent, pour notre communauté, de passer à autre chose.

 

En conclusion

autre.jpg Ce travail était nécessaire afin de préparer un scrutin juste et équitable, pour tous les Luzéens, en 2014. Encore une fois, les désagréments subis par de nombreux électeurs auraient dû être évités. Si la commission de révision des listes électorales, avait répondu à nos courriers et fait son travail sérieusement, les choses se seraient passées autrement. Comme nous l'avons montré plus haut, la commission a eu de multiples opportunités pour éviter ces procédures légales et administratives.

Nous espérons ne pas avoir à renouveler la démarche à la fin 2013, mais nous restons résolus et déterminés dans notre volonté de garantir le scrutin le plus juste possible pour 2014.