24/05/2013

L'exercice de la démocratie n'est jamais mesquin!

Luz, Cour des comptes, thermesLa Cour des Comptes a livré un document auquel il n’est pas vraiment nécessaire d’ajouter de commentaires. Le rapport parle de lui-même et tous les Luzéens, intéressés par la vie de la citée, devraient le lire. Le document ne se place pas sur le terrain politique et pourtant, il appelle, lui aussi, à une remise en question de la gestion de la commune.

 En tant que candidat à la Mairie de Luz, je vais proposer, en temps et heure, des alternatives à la gestion actuelle. Des alternatives raisonnables, responsables et novatrices. Car la méthode de gestion de la municipalité sortante est arrivée à la fin d’un cycle.

 

Par ailleurs, j'ai relevé deux points dans la réponse de Monsieur le Maire.

Luz, Cour des comptes, thermesTout d'abord la litanie habituelle à propos de la "fiscalité qui n'a pas augmenté depuis 1994". Les Luzéens qui lisent leur feuille d'impôts savent trés bien que leur fiscalité a largement augmenté ces 20 dernières années. Et je pense qu'ils apprécient moyennement d'entendre, sans cesse, la municipalité se glorifier de ne pas avoir bougé les taux communaux de l'impôts. Taux, qui de toutes façons étaient déjà pratiquement au maximum légal en 1994.

Luz, Cour des comptes, thermesJ'ai ensuite noté que Monsieur le Maire n'appréciait pas les questions concernant la situation de la directrice des thermes. J'ai personnellement choisi de ne pas m'exprimer sur ce sujet mais je souhaite rappeler à monsieur le maire que dans la gestion des fonds publics le questionnement est toujours légitime. Et, l’exercice de la démocratie n’est jamais mesquin.

Commentaires

La Semaine du jeudi 6 juin 2013... on parle de ce blog :)


Monsieur le maire dit:
"... et je ne parle pas de ceux qui reprennent ma réaction "c'est mesquin", s'en servant hors contexte et détournant son sens. Moi, quand j'ai dit "c'est mesquin" c'était en réaction au fait que le rapport c'était lourdement appesanti sur ...."

J'en connais un autre qui continue de lourdement s'appesantir sur une partie du rapport que nous ferions mieux d'ignorer.


Ce qui ne serait pas mesquin, ce serait pour la municipalité de relire le rapport et de se remettre en question!

Quand des experts des finances publiques écrivent noir sur blanc que les finances de la commune sont fragilisées, je ne comprends pas comment on peut ramener ça à des lignes d'écritures comptables utilisées par erreur et des explications (hors sujet) sur des frais de personnels.

Et si, comme le dit monsieur le maire: "ce n'est pas de l'auto-satisfaction", ça y ressemble beaucoup!

Écrit par : lg | 06/06/2013

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.